Le Logo du CLub

lacc2

Compteur de visites

14 février 2019 4 14 /02 /février /2019 17:39
Champion de France HANBIKE
Champion de France HANBIKE

Champion de France HANBIKE

J'ai rencontré cet étonnant personnage à St jean pied de port  et bien sur en tant que cyclo nous avons échangés et il nous a parlé de son histoire de vie qui est un grand exemple a lui seul.

Ci dessous un article de Sud ouest qui résume  bien son histoire il date de 2014 et aujourd'hui il a quelques cols a son actif et des milliers de kms.

Il est champion de France 2018 de HANBIKE

Vous pouvez retrouver plein d article en tapant son nom sur un moteur de recherche ou sur youtube

Ce samedi, près de 200 rois de la petite reine envahiront nos écrans de télé et nos radios pour trois semaines. Le Tour de France est de retour. L’Urcuitois, Jean-Marc Eyharaberry, lui, ne chevauche pas sa « monture », il y est étendu, au ras du bitume, presque pas assez visible et provoquant parfois des commentaires rageurs d’automobilistes qui pensent avoir affaire à un original dont le hobby ralentit leur course vers d’improbables occupations.

Il y a seulement quelques années, Jean-Marc était peut-être parmi ces râleurs. Jusqu’à ce jour de 2010 où un Accident vasculaire cérébral (AVC) fait basculer sa vie.

Après deux rechutes, il a perdu définitivement l’usage des deux jambes et d’un bras. Ce chef d’entreprise débordant d’énergie doit alors réapprendre les gestes les plus simples.

Il pourrait se résigner mais il va combattre ! Et maîtriser dans la mesure du possible – et avec une seule main – ce corps qui refuse désormais les ordres les plus simples.

Au sein du club Urt Vélo 64                                                           

Sa rencontre avec Daniel Ruaud du club Urt Vélo 64 va donner un but à son combat : une section ad hoc rend le sport cycliste accessible aux handicapés. Jean-Marc Eyharaberry fait quelques essais, commence à se passionner, s’équipe. Ses balades quotidiennes deviennent vite indispensables. Mais le budget s’avère lourd : un « tricycle » coûte plusieurs milliers d’euros, l’équipement personnel est quasi du sur-mesure, l’entretien est onéreux.

Sa famille et des amis l’aident, puis suivent quelques commerçants et artisans urcuitois et d’ailleurs. Récemment, une remorque lui est offerte par un revendeur automobile : elle lui permettra d’élargir son périmètre et d’aller participer à des épreuves dans d’autres régions. « Sans eux, je ne pourrais pas continuer, souligne Jean-Marc, je leur dois beaucoup, ils sont tous formidables ! » Tout au long des 3 800 km qu’il a parcourus depuis le début de l’année, Jean-Marc a réfléchi aussi à d’autres orientations pour son combat : faire évoluer les catégories classant les handi-cyclistes ; sensibiliser les administrations à l’adaptation à tous les handicaps des équipements et bâtiments publics, etc. Vastes sujets ? « Lors d’une récente compétition, raconte-t-il, j’ai franchi des coteaux de 10 % j’aime les défis ! »

Partager cet article

Repost0

commentaires

jean marie 15/02/2019 17:27

Chapeau Jean Marc effectivement cela nous fait oublier nos petits bobos
Amicalement

jacques 15/02/2019 06:55

Cela nous fait vite oublier nos petits bobos et lorsque nous sommes à la "peine" dans certaines difficultés il suffit de penser à des sportifs comme Jean Marc , une sacré leçon.....

GUY 14/02/2019 21:14

Il faut du courage pour faire du vélo.Certains en ont beaucoup plus que d'autre.Chapeau bas et bonne route Jean Marc.
Guy.